En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Manifestations pédagogiques

Toulouse Résistante classes de 3eme : Conférence débat le 6 juin avec Mme Elérika Leroy.

Par CHRISTOPHE AMIEL, publié le mardi 8 janvier 2019 09:43 - Mis à jour le mercredi 5 juin 2019 07:03
https---www-1.toulouseinfos.fr-wp-content-uploads-2017-08-Monument-de-la-Resitance-Ville-de-Toulouse-cdr.jpg
Le 6 juin : les classes de 3eme rencontrent Mme Elérika Leroy, historienne spécialiste de la Résistance dans la Région Toulousaine, rattachée au Musée de la Résistance et de la Déportation de Toulouse.

Elérika Leroy sera notre invitée le 6 juin pour un débat conférence avec les élèves de 3eme.

1ere partie : les Femmes dans la Résistance Toulousaine : Marie-louise Dissard dit Françoise ; Angele Del Rio Bettini.....

2eme partie : les étrangers dans la Résistance toulousaine : Marcel Langer et la 35 ème brigade MOI/FTP ( Main d’Oeuvre Immigrée / FTP : Francs Tireurs et Partisans)

 

Courant mai une exposition sera organisée avec le compte rendu des visites et les travaux de recherches des élèves sur les résistants toulousains.

Parallèlement sera projeté le film : "Circuits de Mémoire, Toulouse Résistante" par l'historienne Elérika Leroy, spécialiste de la seconde guerre mondiale dans la région toulousaine. 

Ci-dessous, un (court) extrait du film : chapitre 8 : les Femmes dans la Résistance.

 

 

Voir les documents de l'exposition en pièce jointe.

 

A écouter : 
www.youtube.com/watch

 

Copie du mail de Mme Karina Hernandez, responsable du Musée de la Mémoire du Récébédou :

" Bonjour,
 
Je tiens à remercier vos élèves  qui se sont montrés très investis et très agréables lors de leurs visites.
Je remercie également  les enseignants  qui les ont accompagnés.
 
Très Cordialement 
 
Karina Hernandez 
Musée de la Mémoire "
 
Les 3eme 1 jeudi 14 février :

 
Les 3eme 2 vendredi 15 février :
3eme 2 vendredi 15 février
 
 
 
 
 
 

1ere partie : visite guidée à Toulouse.

Toulouse fut, avec Lyon, une des deux capitales de la Résistance. L’office de tourisme présente avec la ville de Toulouse un itinéraire choisi de lieux : du monument à la gloire de la Résistance jusqu’à la place du Capitole, différents aspects sont évoqués et marquent le début de la reconquête de la mémoire et de l’histoire.

Principaux monuments et éléments d’itinéraire :

Le monument à la gloire de la résistance, allée Frédéric Mistral

L’ancien siège de la Gestapo

L’allée des Justes dans le Jardin des Plantes

Le monument à la Shoa, allée Frédéric Mistral

Métro François Verdier – œuvre mémoire de Patrick Corillon (seulement si le groupe a un ticket de transport)

Parvis de la cathédrale

Rue Croix Baragnon

Rue de la pomme

Allées Roosevelt

Place du Capitole

Principaux thèmes abordés :

Le régime nazi et son contexte historique 

L’appel du 18 juin de De Gaulle

Toulouse qui s’organise dans la Résistance

Explication du monument à la Résistance : crypte des Déportés/Torturés/ Fusillés

Les grandes figures : Jean Cassou, Jean Moulin…

Les Justes de la Nation (Yadim vashem)

Le monument à la Shoa : l’extermination du peuple juif (départs pour les camps Le Vernet, Noé, le Train Fantôme)

L’œuvre mémoire « Le malandier « de Patrick Corillon (métro François Verdier)

La Résistance au sein de l’Eglise : le Cardinal Saliège

La presse clandestine : les frères Lion rue Croix Baragnon

Les femmes dans la Résistance : Françoise, Fiksman

Le « lycée des garçons », Pierre de Fermat, pépinière de résistants.

L’attentat des Variétés sur les allées Roosevelt.

Evocation des prisons Saint Michel et Furgole

Place du capitole : la libération de Toulouse et la venue de De gaulle en septembre 44

Il s’agit d’un itinéraire de découverte de grandes personnalités, plutôt que d’une découverte architecturale.

 

Le mémorial :

 

www.toulouse-tourisme.com/le-monument-a-la-gloire-de-la-resistance/toulouse/pcumid031fs000a4

 

www.ladepeche.fr/article/2014/10/06/1966106-resistance-le-memorial-oublie.html

 

Principales étapes du parcours :

 

 

 

Pause dans la bonne humeur : 

 

 

2eme partie : Visite du Musée de la Mémoire : 

Bâties en 1939, les 87 baraques en brique du quartier du Récébédou accueillent à l’origine les familles ouvrières des Poudreries nationales de Toulouse. En juin 1940, il devient un centre d’hébergement pour les Républicains espagnols, réfugiés de la guerre civile, puis pour des Français et des Belges qui fuient l’avancée des troupes allemandes. Des Juifs étrangers sont ensuite internés, à partir d’octobre 1940. A l’été 1942, trois convois renfermant 749 internés quittent la gare de Portet-Saint-Simon en direction des camps d’extermination. L’activité du camp cesse à la fin du mois de septembre 1942 suite à l’intervention de l’archevêque de Toulouse. Les derniers internés, parmi lesquels 425 Juifs, sont transférés au camp voisin de Noé.

Le site-mémorial, installé dans un ancien bâtiment du camp de Récébédou, a été inauguré en 2003. Son Musée accueille une exposition permanente, une maquette du camp et des expositions temporaires. Il permet également la consultation sur place d’ouvrages traitant des camps d’internement.

 

 

 

www.cheminsdememoire.gouv.fr/fr/camp-du-recebedou

 

Action financée par le FSE du Collège.

Pièces jointes

À télécharger

 / 1
Catégories
  • CESC
  • FSE